Voilà donc pourquoi tant d’enfants ne savent pas lire. 18 minutes éclairantes !

image de fond

 

Après les rappels nécessaires de Natacha Polony, journaliste, essayiste, et un court reportage, Muriel Strupiechonski, Professeur des écoles en CP pendant plus de 10 ans, membre du GRIP compare  une méthode idéovisuelle et une méthode d’écriture-lecture. Elle analyse deux leçons d’apprentissage prise à la même période : fin septembre, et l’on comprend dans quel cas on compromet toutes les chances d’avoir des élèves lecteurs en fin de CP et pourquoi, les bases ayant été ignorées, l’apprentissage est étalé sur deux ans sans beaucoup de succès, retardant tous les autres apprentissages fondamentaux.

On comprend aussi comment dans la méthode d’écriture-lecture, fondée sur l’enseignement ordonné et méthodique du code, la maîtrise progressive de la langue, du  déchiffrage à la lecture courante, débouche dès le début sur le monde des savoirs élémentaires  qui constituent, à la différence des fantomatiques « compétences », la base  des connaissances.
ici >>>